Isolation ouate de cellulose : tout savoir sur cet isolant hors pair

isolation ouate de cellulose

La ouate de cellulose : un isolant hors-pair pour votre maison

Si vous cherchez à faire ou à refaire l’isolation de votre maison, peut-être avez-vous déjà entendu parler de la ouate de cellulose. Particulièrement utilisée au Canada et dans les pays Scandinaves, cet isolant thermique devient de plus en plus incontournable grâce à ses nombreuses qualités. 

 

La ouate de cellulose : qu'est-ce que c'est ?

La ouate de cellulose est un isolant thermique comme la laine de verre ou la laine de roche. Elle est fabriquée à partir de journaux recyclés. Les journaux sont broyés avant d’être traités pour assurer une isolation efficace.

La ouate de cellulose peut être utilisée pour réaliser l’isolation des combles mais également de l’ensemble de la maison en rénovation ou en fabrication.

En effet, ses différents formats la rendent très flexible. L’isolation ouate de cellulose existe sous forme de panneaux ou en vrac. Le choix de l’une ou l’autre des formes dépendra de sa méthode d’application.

Les qualités de ce matériau d'isolation

La ouate de cellulose est actuellement considérée comme le meilleur isolant sur le marché. Et pour cause, elle allie de nombreuses qualités pour un coût qui reste raisonnable.

La ouate de cellulose propose donc une excellente isolation thermique en hiver comme en été. Elle est particulièrement efficace en isolation des combles et permet à ces pièces de rester tempérées :

  • en période de grand froid 
  • et sous la canicule.

Elle est également le meilleur isolant pour faire des économies d’énergie.

Cet isolant présente également l’avantage d’être facile et rapide à poser : quelques heures suffisent pour isoler une habitation. Les bénéfices thermiques se font ressentir immédiatement.

La ouate de cellulose soufflée est aussi un isolant thermique particulièrement sécuritaire : elle résiste au feu et n’a aucun impact négatif sur la santé. Ses différents traitements antifongiques en font une isolation très saine sur le plan respiratoire.

La ouate de cellulose est également le meilleur isolant écologique. En effet, elle est produite à partir du recyclage de vieux journaux. La majeure partie de la ouate de cellulose utilisée en France provient de circuits courts qui provoquent moins de pollution.

 

Comment poser la ouate de cellulose ?

La ouate de cellulose est facile et rapide à poser même pour des surfaces étendues. Elle nécessite quand même un équipement particulier pour être posée en toute sécurité et rester efficace.

La pause manuelle peut effectivement entraîner la formation de trous dans l’isolation. La ouate de cellulose soufflée est la solution idéale pour l’isolation des combles.

Mais elle peut aussi être insufflée à sec sous pression ou être posée en projection humide. La technique de pose dépendra de la nature de la pièce à isoler. La ouate peut également se poser en panneaux pour l’isolation en intérieur (murs, plafonds, etc.).

 

Prévoir un équipement de protection professionnel

Malgré sa facilité de pose, il est impératif de prévoir des protections lors de l’utilisation de la ouate de cellulose soufflée. La pose peut en effet projeter de fines particules dans l’air environnant. Il convient donc de porter une combinaison et un masque. Le matériel électrique présent dans les combles doit également être isolé de la ouate pour éviter le surchauffage.

 

A qui faire appel pour faire poser la ouate de cellulose ?

En été comme en hiver, l’isolation de vos combles, vides sanitaires et garages assure un véritable confort thermique et réduit fortement votre facture d’énergie

Faites faire un diagnostic gratuit et profitez des aides de l’Etat pour améliorer la performance énergétique de votre habitation.

Isocoste, c’est une équipe de techniciens et experts de l’isolation et amélioration de l’habitat qui se déplace chez vous sur simple demande. Nous intervenons en moins d’une demie-journée et ne laissons aucune trace de notre passage si ce n’est une maison bien isolée. 

Vous avez un projet ? Parlons-en

juin 16, 2020